URANIE

Extrait du rapport de restauration pour le Domaine national de Chambord

Horloge d’époque Louis XVI en bronze doré et socle en marbre de Carrare, à motif ornemental « URANIE » - Signature sur le cadran et la platine arrière du mécanisme : « JAROSSAY A PARIS »

Descriptif technique

Le mécanisme de l’horloge est d’origine. Son échappement a été modifié au milieu du XIXème siècle. L’échappement actuel est de style Brocot, du nom de son inventeur. Il comporte un système de réglage « avance/retard » pouvant être actionné au cadran au-dessus du nombre « 60 ». Pendule adapté à la transformation. La lentille est très lourde, montée sur une tige de bois (plus précise par sa masse). Sonnerie à chaperon heures et demi-heures. Spécificité du cadran : chiffres arabes noirs pour les minutes / quantième en chiffres arabes rouges / indication des heures en chiffres romains et jours inscrits en rouges.

Dimensions : Largeur : 0,45m Hauteur : 0,55m Profondeur : 0,27m

« JAROSSAY A PARIS » - TARDY des horlogers : Urbain Jarossay, horloger du comte d’Artois. Il posa pour Le Paute l’horloge de St Germain des Prés en 1781. Il dépose un brevet pour l’emploi de vis sans fin. Il perfectionne la construction de mouvements d’horloges.

URANIE - muse de l’Hélicon, placée sous l’égide d’apollon : elle est la fille de Mnémosyne et de Zeus, muse de la Géométrie et de l’Astronomie - avec Apollon, elle engendre le musicien Linos. Les 9 muses sont des chanteuses divines dont les chœurs et les hymnes réjouissent Zeus et tous les dieux de l’Olympe. Elles président à la pensée sous toutes ses formes : éloquence, persuasion, sagesse, histoire, mathématiques, astronomie… Le poète Hésiode vante leurs bienfaits : ce sont elles qui accompagnent les rois et leur dictent les paroles persuasives qu’il faut pour apaiser les querelles et rétablir la paix entre les hommes. Par le chant et l’harmonie, elles aident les hommes à oublier les chagrins.

BROCOT - Louis Gabriel Brocot, père, expose en 1826 une pendule à sonnerie à râteau et à échappement à repos, qu’il fit breveter en 1840. Achille Brocot, fils aîné, en 1840 se trouve rue des enfants rouges. Fait un échappement à mise d’aplomb seul, un échappement à rouleau et sa suspension à ressort dite « Brocot ».

En voir plus
  •  Le bronze doré ornemental était altéré et terni par endroits

  • Il manquait des attributs à Uranie : un rapporteur (sa trace était  
    visible sur la dorure ternie), un compas, un fil à plomb et une longue-vue.

  •   La clef de remontoir manquait.

  •  Les trous de pivotements des axes étaient décentrés, ovalisés par l’usure (jeux axiaux importants).

  •  La rotation des pivots ne s’effectuait pas correctement (oxydation, poussières, usure) –huiles sèches aux points de pivotements, encrassés ;

  •  Têtes de vis lacunaires.

  •  Ressorts usés, affaiblis, avec œillets rectifiés et fragilisés.

  •  Mauvais réglage des hauteurs des dents de la roue d’échappement, à reprendre.

  •  Démontage de l’ensemble des éléments du mécanisme – Inventaire et vérification de chaque pièce.

  •  Nettoyage par bain avec les agents chimiques appropriés.

  •  Brossage des platines en laiton et rouage.

  •  Démontage des ressorts de barillets et vérification pour éviter toute rupture du ressort armé pouvant endommager le rouage.

  •  Rectification au tour mécanique des pivots lacunaires usés et/ou rayés.

  •  Brunissage, pour diminuer les frottements.

  •  Réglage des jeux axiaux par bouchonnage en laiton.

  •  Aciers et laitons polis.

  •  Réglage de l’échappement.

  •  Réglage de la sonnerie.

  •  Huilage.

  • Un relevé de l’empreinte du rapporteur d’Uranie (perdu) a été fait avant le nettoyage de la dorure pour en retailler un à l’identique et le restituer sur l’horloge. Le fil à plomb, retrouvé à l’intérieur de l’horloge, a été remis en place.

Lacunes et Intervention